Traditionnellement, l'aéromodélisme est une activité de plein air. La période hivernale est synonyme de construction dans l'atelier, alors que les beaux jours permettent la mise en vol des réalisations sur le terrain.
Depuis une dizaine d'années, les progrès de l'électronique ont permis une baisse du poids des équipements électroniques embarqués dans les modèles réduits. De cette miniaturisation est venue l'idée un peu folle de faire voler des modèles réduits dans une salle.
En effet, plus un avion est léger, plus il vole lentement. Un avion pour voler en plein air pèse 3 kg pour une envergure d'un 1m40 alors qu'un avion pour faire du « vol en salle » pèse 200 grammes pour 80 cm d'envergure. Dix fois moins lourd pour un avion deux fois plus petit ! Si au début de l'activité, ces 200 g n'étaient obtenus qu'au prix de construction balsa ressemblant à de la dentelle, l'utilisation de produit de bricolage comme le polystyrène extrudé (utilisé pour l'isolation) a permis de simplifier la construction et surtout de faciliter les réparations… Car le problème du vol en salle, c'est les murs !
Le premier vol en intérieur ne peut durer que quelques minutes, trop éprouvant pour les nerfs ! Mettre les gaz, décoller, réduire la
puissance, virer pour éviter le mur du fond, stabiliser l'avion, virer de nouveau pour éviter l'autre mur tout en évitant les paniers de basket et les murs latéraux, deux secondes de ligne droite pour souffler et on recommence…
Petit à petit, le champ de vision s'élargit. On ne découvre plus les murs au dernier moment, mais on commence à anticiper les
manoeuvres. Avec l'expérience, on appréhende mieux l'espace et on tente quelques acrobaties.
Les progrès techniques des moteurs et des batteries permettent également d'avoir un rapport poids/poussée supérieur à un. C'est-à-dire que l'hélice est capable de tirer l'avion à la verticale. On peut ainsi mettre le modèle à la verticale et tenter de le stabiliser, ainsi pendu à l'hélice comme un hélicoptère. Les meilleurs pilotes peuvent tenir plusieurs minutes, faire descendre leurs modèles jusqu'à effleurer le sol et remonter en faisant des tonneaux !
Libre court ensuite à l'imagination pour faire voler des avions « maquettes » copie d'un avion réel, faire voler un jet à turbine sifflant dans la salle, faire voler un hélicoptère de 60 cm de rotor, etc. On retrouve dans cette activité du vol en salle toute la diversité et l'originalité permise par l'aéromodélisme tout en s'affranchissant des mauvaises conditions météorologiques…

Dans notre club, l'activité indoor se déroule tous les dimanches de début Octobre à fin Mars dans le gymnase Richelieu à Reims.

Plusieurs membres du club font de la voltige indoor en compétition et notre club a organisé le championnat de France de la discipline 2012...

Vous pouvez trouver sur la page 'news' de notre site un petit résumé en vidéo de ce championnat. 




 
Actualités

Avec le début des vendanges en Champagne, nous préférons reporter notre journée interclub à une date ultérieure...

A suivre !